Assemblée Générale du 25 mars 2010

Publié le par TGVSUD TERRITOIRES ENVIRONNEMENT

 

TGV SUD Territoires-Environnement

ASSEMBLEE GENERALE DU 25 MARS 2010


 
Ouverture de la séance à 18 H 15 par le Président Monsieur CAUBET, en Assemblée Générale ordinaire, suivie, comme indiqué dans la convocation, le quorum n’étant pas atteint, d’une Assemblée Générale Extraordinaire.
 
Rapport moral

Après avoir rappelé le caractère apolitique de l’association, précisant : « Vous êtes tous les bienvenus », le Président retrace le parcours de l’association et son action.

« J’ai lu attentivement le compte-rendu de la première réunion de TGV SUD, association crée en mai 2008, qui a eu lieu le 09/06/2008.

Nous nous sommes prononcés pour une ligne à Grande Vitesse mixte ( fret + voyageurs). Pourquoi ? trop de poids-lourds sur l’autoroute d’où plus de pollution, de dangers et de dégradation du réseau routier et autoroutier.

Les gares : il était déjà question de multiples emplacements, tous mieux choisis les uns que les autres. Narbonne voulait la sienne, Béziers également. Choisir début 2008 ne nous semblait pas une nécessité. Il nous semblait préférable d’attendre la fin des pré-études et du débat public.

Nous parlions de la protection des étangs, des zones humides, des rivières, des zones sensibles, de l’urbanisation, du bruit, de la viticulture. Nous souhaitions que les voies ferrées secondaires souvent abandonnées soient mieux entretenues ; par exemple la ligne Béziers – Neussargues, Vias – Centre Hérault.

Les populations devant être informées le mieux possible, Réseau Ferré de France (RFF) doit recevoir un maximum d’informations, qui lui permettront de faire coller au mieux le trajet aux souhaits des habitants, lesquels doivent rester raisonnables.

Début 2009, nous avions le plaisir d’être reçus longuement par Monsieur PETIT, nouveau Directeur Régional de RFF et Monsieur Edouard PARANT Chef du Projet Ligne Nouvelle. Ensemble nous avons mis en place la réunion du 05/02/2010.

Nous avons assisté à toutes les réunions publiques organisées et animées par la Commission Nationale du Débat Public : Montpellier, 2 fois, Narbonne, Béziers, Agde, Nissan et beaucoup d’autres. Partout, notre association à expliqué simplement, posément notre point de vue. TGV SUD est favorable à un scénario inspiré du scénario 3, mais évolutif : ligne mixte, à 300 km/h pour les voyageurs et 120 km/h pour le fret, avec possibilité de réserve foncière pour un doublement éventuel des voies. Depuis, nous avons été copiés : l’idée de Monsieur Pierre MICHEL a semblé nécessaire à tous. En février 2009, TGV SUD a voté un vœu expliquant notre position.

 

Toujours en 2009, nous avons organisé 10 réunions du CA ou du CA + les adhérents, et 4 avec des intervenants extérieurs, par exemple, Monsieur GAYSSOT, Vice-président du Conseil Régional, en janvier 2009, Monsieur Tello, Président de l’Association de Défense de la Ligne Béziers-Neussargues, en décembre 2009.

En mai, nous avons organisé notre Assemblée Générale et complété notre Conseil d’Administration.

Je n’oublie pas la visite à Séverac le Château et les intéressantes explications de notre Vice-président Jean-Claude GALAN ; cette voie ferrée très ancienne traverse de beaux territoires, a son utilité, mais pourquoi est-elle si mal entretenue.

En décembre 2009, 103 adhérents avaient payé leur cotisation.
 
Projets 2010
Actions vis-à-vis des Élus :

  • Questionner les collectivités (Communauté d’Agglomération Béziers-Méditerranée, Communauté d’Agglomération Hérault-Méditerranée, Communauté de Communes La Domitienne) sur leur prise de position, dans le cadre du Schéma de Cohérence Territoriale, concernant les lignes ferroviaires « adjacentes » (Béziers- Neussargues, Colombiers-Cazouls, Vias-Clermont-l’Hérault, Paulhan-Montpellier).

  • Rappeler nos préoccupations (celles du Cahier d’Acteurs) concernant le projet Ligne Nouvelle.

  • Contacts avec les élus de l’est audois, en prolongement de la réunion de Cuxac d’Aude.

  • Contacts avec la Région concernant les projets à venir.

Actions vis-à-vis de RFF et de la SNCF :

  • Établir un programme de travail avec Mme GIBBE, la Chargée de Mission de la Concertation.

  • Reprendre contact avec la SNCF.

Actions « internes » :

  • Organiser un voyage d’étude sur une ligne du réseau dit « secondaire ».

  • Programmer des séances de travail à thèmes concernant le projet Ligne Nouvelle (problèmes fonciers, problèmes environnementaux, problèmes d’urbanisme et d’aménagement du territoire) avec la participation d’intervenants compétents.

  • Organiser des réunions de travail avec l’élu du Conseil Régional responsable des Transports, le Sénateur-Maire - Président du Schéma de Cohérence Territoriale-, les députés, RFF, la SNCF, des associations.

 
Rapport financier (Mr GALAN (excusé) remplacé par Monsieur CAUBET

 

« En son absence, notre trésorier Guillaume BENHAÎEM, qui a assuré la fonction de trésorier de janvier 2009 au 31/12/2009 m’a chargé de présenter les résultats, ce que je fais avec plaisir. »

 

Crédit 2009 2655,00 €

Débit 2009 2482,74 €

Solde 174,74 €

 

 

Détail des dépenses

Détail des recettes

Sortie Séverac-Le-Château 1200 €

Achats timbres –Téléphone 607 €

Visites mairies – élus 229 €

Dépenses AG – réunions 194 €

Assurances 85 €

Divers (orchestre) 167 €

 

Total 2482 €

Cotisations des communes 300 €

Cotisations Communautés de Communes 250 €

Subvention du Département 200 €

Participation au voyage 690 € Cotisations adhérents 1216 €

 

 

Total 2656 €


Solde 174 €

Solde 2008 328 €

Solde au 01/01/2010 502 € 
Votes ( à main levée) :  

Rapport moral adopté à la majorité (1 abstention).
 
Rapport financier adopté à l'unanimité.

La parole est donnée à Louis GRANDJACQUET, Vice-président, qui rappelle que le Blog est à disposition des adhérents pour des questions et nouvelles idées, des réflexions ainsi que les comptes rendus de réunions ou la communication de documents intéressants.
Il commente les projets 2010 en rappelant quelques éléments importants :
 Le débat interne va continuer ; notre position susceptible d'évoluer en fonction des informations recueillies à l’occasion des études sur la ligne mixte à 300 km/h. L'aménagement de ce projet évoluera suivant les contraintes du projet, des autres caractéristiques du réseau ferroviaire et des besoins en transport : 1 ou 2 voies supplémentaires pour le fret ? Exploitation temporaire à 220 ou 250 km/h ? Il faudra concilier l’exigence de peu d'arrêts sur cette ligne permettant d'aller de l'Europe du Sud à l'Europe du nord, mais en avoir suffisamment pour desservir notre territoire touristique.
Le positionnement des gares devra se faire par rapport aux réseaux ferroviaire et routier et à l’accès aux cœurs de ville. 
La problématique environnement du couloir sud retenu, qui est aussi un pôle d'habitat important 

sera à suivre attentivement, est à suivre attentivement.
Réseau ferré de France va poursuivre les études et il faudra être vigilant par rapport aux décisions qui seront prises.
 

Autre préoccupation : Comment sortir des études de rentabilité tronçon par tronçon pour soutenir et développer la logique de réseau ferroviaire pour qu’il demeure une alternative au routier ?

Il est très important que soit établi un Schéma Régional de Transport afin que le projet s’intègre vraiment dans l’aménagement du territoire ; l’association l’a demandé dans son cahier d’acteurs.

Monsieur Le Président propose des débats ouverts, de prendre contact avec Réseau ferré de France, et de prévoir des réunions avec diverses associations pour débattre des idées proposées et ainsi mettre à jour le cahier d'acteur.


 Débat avec la salle

Plusieurs participants prennent la parole ; monsieur RAMOND rappelle l’importance du projet et ses enjeux économiques, la situation stratégique du Narbonnais à la jonction de la transversale sud et de l’axe vallée du Rhône-Barcelone, et il a remis aux participants son point de vue exprimé par écrit.

Intervention de Monsieur PESCE (Maire de Maraussan), Vice-président de la Communauté de Communes La Domitienne : il rappelle que TGV Sud, comme sa collectivité, a exprimé un point de vue retenu nationalement, très important en terme d’aménagement du territoire et fait remarquer que Mr CHOPIN Sous-Préfet de Béziers a souligné l’intérêt de la réflexion animée par TGV Sud.
  Pour 2020 le transport de fret par le ferroviaire n'est pas assuré ni garanti. L’évolution des transports et les solutions retenues sont de forts enjeux ; il est  très important de se mobiliser pour la région et promouvoir l’aménagement du territoire, il faut que les associations réfléchissent sur ligne à adopter. 
 

Assemblée générale extraordinaire :
 
Rapport moral adopté à l'unanimité.
 
Rapport financier adopté à l'unanimité.

 

Élection au Conseil d’Administration
 
Candidature Mmes VILLAR et BONNET acceptée à l’unanimité.
  

Pour des raisons personnelles, le Président Gabriel CAUBET ne peut plus assumer la présidence de notre association, mais il reste membre actif et rappelle son attachement à TGV SUD :

« Aujourd’hui, c’est ma 39ème assemblée générale. Avec l’aide de tout le Conseil d’Administration, avec l’aide du Bureau, avec votre aide, nous avons créé et développé TGV SUD.

Nous sommes connus, reconnus. Fin 2009, adhérents, collectivités, élus, nous étions plus de 100 à jour de cotisations. Aujourd’hui, je quitte la Présidence, mais je reste adhérent et je consacrerai mes loisirs à vous aider si mon aide est utile. J’ai eu la chance d’être entouré de personnes compétentes. Faites-leur confiance. Ils vont donner un nouvel élan à TGV SUD.

Je quitte la présidence parce que des problèmes de santé d’une personne qui m’est proche vont me tenir éloigné pendant quelque temps. A vous tous je dis merci. »

A l’issue de la réunion du Conseil d’Administration réuni après l’AG, Gabriel CAUBET est nommé à l'unanimité Président d'Honneur.
 
Clôture de la réunion à 19 H 30 et poursuite des discussions autour du verre de l’amitié.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article